in

Après 4 ans, Ark revient sur Nintendo Switch avec des graphismes améliorés.

Après 4 ans, Ark revient sur Nintendo Switch avec des graphismes améliorés.

La Nintendo Switch est sortie en 2017 et durant ces 5 années de vie, la console a reçu de nombreux jeux et ports. Si nous devions étiqueter le pire portage jamais réalisé sur Nintendo Switch, ce serait Ark : Survival Evolved de 2018. Aujourd’hui, une chose très inhabituelle s’est produite dans l’industrie, à savoir que le jeu a été recréé dans pratiquement tous les aspects de l’original. Avec le nouveau portage d’Ark 2022 sur la Nintendo Switch, on dit adieu à cette première version qui était un gâchis graphique et jouable.

Ark : Survival Evolved est un jeu vidéo d’action-survie qui est sorti de manière anticipée sur PC en 2015. Ce n’est qu’en 2017 que la sortie officielle du titre a eu lieu, qui n’est pas seulement arrivé sur PC, mais sur pratiquement toutes les consoles et même sur Android et iOS. S’il a pu être porté facilement sur toutes les plateformes, c’est grâce au fait qu’il utilise l’Unreal Engine 4, mais les résultats ne sont pas très satisfaisants. Les performances ont fait l’objet de nombreuses plaintes sur toutes les plateformes, avec des baisses constantes de FPS. Mais celle qui a le plus souffert est sans aucun doute la version Nintendo Switch, car le jeu avait des graphismes horribles et des performances terribles. Cela aurait pu rester ainsi, mais 4 ans plus tard, nous avons une surprise et ARK : Ultimate Survivor Edition 2022 pour Nintendo Switch est une amélioration incroyable de l’original.

Ark : Survival Evolved 2022 pour Nintendo Switch ressemble à un nouveau jeu

On ne peut plus parler de ce qui était autrefois le pire portage de l’histoire de la Switch, et en l’espace de 4 ans, Ark : Survival Evolved a fait un No Man’s Sky. Et cela nous rappelle l’incroyable amélioration qu’a connu ce dernier titre. No Man’s Sky est sorti et a été fortement critiqué, mais les développeurs ont promis des améliorations et ont effectivement tenu cette difficile promesse, ce qui est très inhabituel dans le secteur. Le nouveau No Man’s Sky s’améliore par rapport à sa version originale à presque tous les égards, tout comme le portage 2022 d’Ark sur Nintendo Switch.

Grâce à Digital Foundry, nous pouvons maintenant voir les différences entre les deux versions et elles ne sont pas minces. Il suffit de regarder le portage original d’Ark : Survival Evolved sur Switch pour comprendre pourquoi un changement était nécessaire. Les graphismes de ce titre ne sont pas dignes d’être considérés comme un jeu moderne. C’est son mélange de basse résolution, de textures basse définition, de LOD et de manque de détails qui crée des graphismes pires que ceux des jeux Wii de 2006. En fait, on pourrait même dire que les jeux de la PS2 sont visuellement plus beaux malgré leurs deux décennies d’âge.

C’est une question de goût et de perspective, mais personne ne peut accepter que les graphismes soient bons. Maintenant, on voit à côté la version 2022 d’Ark pour Nintendo Switch et rien à voir, on dirait un jeu complètement différent. En fait, compte tenu de la puissance limitée de la Nintendo Switch, nous pourrions dire que les graphismes sont très bons et dignes d’un jeu de la génération actuelle. Comme on pouvait s’y attendre, la nouvelle Arche a été reconstruite de fond en comble.

Les temps de chargement s’améliorent, mais il y a des baisses allant jusqu’à 15 FPS.

Les développeurs de ce nouveau portage pour Ark sont Grove Street Games, les mêmes personnes qui ont réalisé la trilogie GTA remastérisée. On ne peut pas dire qu’ils aient une grande réputation, compte tenu des critiques sévères que le portage de GTA a reçues, mais ici, on ne peut que constater des améliorations incroyables. Par exemple, les temps de chargement de l’Ark 2018 étaient horribles, puisque nous avons dû attendre plus de 2 minutes pour jouer au jeu. Au lieu de cela, avec le nouveau portage réalisé à partir de zéro, Digital Foundry a enregistré un temps de 24 secondes, ce qui se traduit par un temps de chargement beaucoup plus rapide.

Tout cela, avec des graphismes qui sont une nette amélioration par rapport au désastre qu’était le portage original, donc nous ne pouvons que les applaudir pour ce qu’ils ont accompli. Cependant, il n’y a pas que des bonnes nouvelles, car nous devons également faire face à certains aspects négatifs. La Nintendo Switch est une console dont le matériel est sous-puissant par rapport aux normes actuelles, on peut donc se demander si elle est performante avec ce lifting. Voici les mauvaises nouvelles, car nous constatons des baisses allant jusqu’à 15 FPS dans certaines zones du jeu situées dans la jungle luxuriante au début. Dans d’autres zones, nous constatons des baisses de 30 à 20-22 FPS, ce qui se traduit par une expérience de jeu quelque peu maladroite.

Cependant, dans la zone désertique, les baisses de FPS sont beaucoup moins fréquentes et nous pouvons voir qu’il reste à 30 FPS pendant une partie du jeu. En général, il s’agit d’un excellent portage qui améliore pratiquement tout et même en termes de performances, il n’est pas mauvais, compte tenu de l’amélioration visuelle qu’il a subie. Ce nouveau portage sous le nom de ARK : Ultimate Survivor Edition apporte le jeu original et 3 packs d’extension.