in

una GPU NVIDIA RTX A500 portable

una GPU NVIDIA RTX A500 portable

On retrouve aujourd’hui une curieuse carte graphique qui répond au nom d’Adlink Pocket A1. C’est essentiellement le nom donné à un NVIDIA RTX A500 qui bénéficie d’un design portable. Pour ce faire, ce GPU se présente au format MXM et se cache à l’intérieur d’un petit châssis. Vous y trouverez votre système de refroidissement actif et l’accès à 2 ports Lightning. Ceux-ci servent à la fois à diffuser l’image et à alimenter le GPU, puisqu’il a un TDP de seulement 20W, consommant au maximum 25W.

Comme son nom l’indique déjà, il s’agit d’une carte graphique portable orientée vers l’Intelligence Artificielle. C’est-à-dire avoir une carte graphique relativement puissante que vous pouvez emporter partout et qui peut être connectée avec un seul câble. Une fois connecté, tout ordinateur portable devient un outil de travail beaucoup plus puissant pour effectuer certaines tâches.

ADLINK Pocket AI : une NVIDIA RTX A500 avec 4 Go de VRAM

En entrant dans les détails, grâce à Storagereview, nous savons qu’il s’agit d’un NVIDIA RTX 500 qui offre 2 048 cœurs CUDA à une fréquence Turbo de 1 335 MHz, accompagnés de 64 cœurs Tensor et de 16 cœurs RT. Tout cela se traduit par une simple performance en virgule flottante de 6,54 TFLOP. En ce qui concerne la section mémoire, nous avons 4 Go GDDR6 à une fréquence de 6 Gbps qui, avec une interface 64 bits, nous donne une bande passante de 96 Go/s. Ces spécifications sont très limitées, mais bien sûr, tout cela permet de consommer jusqu’à 25W d’énergie.

Comme nous l’avons indiqué, ce graphique comporte deux ports Lightning. C’est sur la gauche se trouve le Power Delivery (PD), pour sa puissance, et le second est un port Thunderbolt 3 pour la transmission des informations. De l’autre côté, on a une entrée d’air qui laisse apparaître les canaux du dissipateur thermique en aluminium qu’elle cache. Avec la pâte thermique pour la puce graphique et quelques pads thermiques pour la mémoire, tout cela est habillé d’un petit ventilateur pour maximiser son refroidissement et éviter tout problème de surchauffe. Fondamentalement, un système de refroidissement simple pour que les graphiques fonctionnent comme il se doit.

A mi-chemin entre un iGPU et une puissante carte graphique dédiée

Vient maintenant la partie intéressante, qui est de savoir à quel point un graphique de ce type peut être puissant. Pour cela, une comparaison a été faite entre l’ADLINK Pocket AI avec un iGPU tel que l’Intel Xe dans sa version la plus puissante avec 96 unités d’exécution, et avec une NVIDIA RTX 5000. C’est-à-dire une carte graphique de milieu de gamme à usage professionnel.

A lire également  Fuite du ASUS ROG Phone 8 Pro : spécifications et appareil photo

Je vous fais le résumé très rapidement, et c’est que dans le benchmark Procyon AI Inference, l’ADLINK Pocket AI est presque 5 fois plus rapide que l’iGPU, alors que sans surprise, le RTX A500 est un peu plus de deux fois plus puissant. Dans d’autres benchmarks, ces différences de performances sont similaires. Dans le pire des cas, une RTX A5000 est jusqu’à 3 fois plus puissante que cette carte graphique portable.

Bien sûr, ce graphique a un coût de 429 dollars. En revanche, un ordinateur portable avec un RTX A5000 coûte généralement environ 2 900 euros. De cette façon, c’est une solution intermédiaire au cas où vous auriez déjà un ordinateur portable et un RTX A500 suffit à nous éviter plus d’un problème.