in

Un développeur de Rocksteady s’en prend à la Xbox Series S

Las «nuevas versiones» más potentes de Xbox Series X

Une nouvelle controverse fait rage autour du jeu Gotham Knights, qui est plafonné à 30 fps, ce qui n’a pas été bien accueilli par la communauté des joueurs, arguant que nous sommes maintenant dans la nouvelle génération de consoles, dans laquelle nous devons avoir une plus grande quantité de ressources matérielles pour obtenir de meilleures performances.

Tout a commencé avec Fleur Marty, l’un des développeurs du jeu, qui via d’autres réseaux tels que Discord, dans lequel il a offert quelques explications sur la raison pour laquelle le titre n’aurait pas les fps améliorés de la nouvelle génération, quelque chose qui a également été soutenu par Warneren essayant de justifier ce qui s’est passé.

Un développeur se joint à la mêlée et mentionne la Xbox Series S pour le problème des 30 images par seconde dans Gotham Knights.

Pour intensifier encore les niveaux de cette dispute sur le titre, Lee Denovald un autre développeur impliqué dans cet épisode, via Twitter, rejoint les commentaires, essayant d’expliquer ce que signifie amener un jeu à 60 fps et les sacrifices nécessaires pour y parvenir.

Mais tout se termine en apothéose, lorsque ce personnage répond à une question, dans laquelle il implique directement Xbox Série SIl affirme que cette machine est un goulot d’étranglement à cause de son GPU, ce qui signifie que les jeux doivent être mieux optimisés sur elle, et non content de cela, il ajoute qu’elle a paralysé la génération actuelle et que Xbox ne vous laissera pas lancer un jeu sur sa grande sœur s’il n’est pas sur la Xbox Series S.

Si nous connaissons les limites de l’actuelle Xbox Series S par rapport à sa grande sœur, les développeurs doivent aussi comprendre qu’un tel matériel nécessite une meilleure gestion de ses ressources et que, s’il faut investir beaucoup plus pour avoir ces jalons techniques, au-delà de ses limites, il est aussi dans les mains des studios de développement d’exploiter ses capacités avec ce qu’ils ont.