in

suspend la construction de son siège en Virginie

suspend la construction de son siège en Virginie

Amazon a connu un début d’année difficile, puisqu’elle est l’une des entreprises qui a licencié le plus de travailleurs après avoir annoncé ses suppressions de postes. Avec un total de 18 000 employés licenciés, elle a dépassé Google avec ses 12 000 travailleurs et Microsoft avec le licenciement de 10 000 travailleurs. Les suppressions d’emplois de l’entreprise ne sont pas terminées, car Amazon vient d’annoncer qu’elle suspendait la construction de son siège en Virginie, aux États-Unis.

Le détaillant en ligne le plus connu au monde est Amazon, qui dépasse même les géants asiatiques comme AliExpress et Rakuten. Les clés de son succès, en particulier sur le marché occidental, sont claires : il propose des centaines de milliers de produits à des prix compétitifs avec un service clientèle et une expédition rapides. Si l’on met tout cela ensemble, Amazon n’a pas de rivaux capables de rivaliser au même niveau que lui et pourtant, cette entreprise populaire a également souffert de la situation économique difficile.

Amazon annonce qu’elle va interrompre la construction de son HQ2 en Virginie.

Nous savons tous que pendant le début de la pandémie de COVID-19, plusieurs secteurs ont connu une énorme croissance des ventes. Nous pourrions ajouter ici les services de streaming comme Netflix, les ventes de matériel informatique et d’ordinateurs portables, les jeux ou les achats en ligne dans des magasins comme Amazon. En fait, à cette époque où nous devions rester cloîtrés chez nous, de nombreux utilisateurs ont décidé d’essayer Amazon Fresh au lieu d’aller au supermarché. Mais nous ne sommes plus à ce moment-là, la situation de pandémie n’est pas la même et cela s’est traduit par un effondrement des ventes dans pratiquement tout.

A lire également  La Xbox Series X|S a généré des revenus record en mars (aux États-Unis)

Ajoutez à cela l’inflation mondiale et la période de récession économique que nous vivons, et il est clair que les mêmes attentes qu’auparavant ne peuvent être maintenues. Amazon a donc annoncé que les réductions affecteront la construction de son deuxième siège en Virginie, baptisé HQ2. Ce dernier devait être le siège de l’entreprise situé à Arlington et se composait de deux parties : Metropolitan Park et PenPlace. Avec Metropolitan Park, Amazon prévoyait de concevoir un campus capable d’accueillir pas moins de 25 000 travailleurs. Quant à PenPlace, il s’agit d’un complexe comprenant trois bâtiments de 22 étages et une tour de 105 mètres de haut.

La construction pourrait reprendre dans le courant de l’année prochaine.

uzasinformatico.com wp content plugins a3 lazy load assets images lazy placeholder 2

C’est précisément cette deuxième partie de PenPlace qui est la construction qui a été annulée depuis qu’Amazon a annoncé les nouvelles coupes pour réduire les coûts. Selon John Schoettler, responsable immobilier d’Amazon, cette décision a été prise après une évaluation de l’espace nécessaire à l’entreprise. Comme il l’indique, puisque Metropolitan Park peut déjà accueillir plus de 14 000 employés, Amazon a décidé de retarder la construction de la deuxième partie.

A lire également  Un PC à un seul cœur réussit à casser un algorithme de cryptage post-quantique

Ce qui n’a pas été communiqué, c’est la durée totale pendant laquelle Amazon prévoit de mettre la construction en pause. Il convient de noter que la première partie de la construction de ce siège en Virginie s’ouvrira en juin, car elle prévoit de ramener les travailleurs au bureau 3 jours par semaine en mai. Le responsable immobilier d’Amazon a annoncé que ce HQ2 en Virginie a toujours été considéré comme un projet pluriannuel, donc peut-être que la construction de la deuxième phase reprendra l’année prochaine.