in

Plate-forme de voiture électrique avec APU/iGPU AMD

Plate-forme de voiture électrique avec APU/iGPU AMD

L’un des points forts de Tesla en 2023 est sans aucun doute son nouveau HW4, une avancée significative de l’entreprise en termes de matériel qui élargira ses options logicielles. Mais la concurrence est féroce, et encore plus dans un secteur en pleine croissance comme celui des voitures électriques, où dormir n’est pas une option. C’est pourquoi ECARX a dévoilé Makalu, sa plateforme numérique pour voitures électriques, qui est alimentée par l’APU Ryzen Embedded V2000 d’AMD et un iGPU Navi 23.

Le secteur du divertissement et la technologie en général sont de plus en plus présents dans les voitures. Quiconque a eu l’occasion de tester l’une des nouvelles Mercedes EQ sait de quoi nous parlons, car elles disposent de ce qui est largement considéré comme le meilleur système d’infodivertissement du marché. Mais comme Tesla, il souffre de défauts de jeunesse que ce nouveau système tentera de combler en partie.

ECARX Makalu : un nouveau pas d’AMD vers le marché des voitures électriques.

AMD est partout, tandis qu’Intel et NVIDIA sont sur la touche, surtout Intel et NVIDIA. L’avantage d’être sur un marché comme celui des voitures électriques avec des produits matures et bon marché, c’est que vous continuez à gagner de l’argent à un coût proche de zéro, et c’est de l’argent frais pour AMD, qui se positionne également mieux dans ce domaine de l’info-divertissement automobile.

ECARX et AMD ont créé Makalu avec cet objectif commun en tête : mener l’industrie chinoise et américaine de la voiture électrique avec une plateforme puissante et peu coûteuse. Makalu intègre un APU Ryzen Embedded V2000 qui, bien que le modèle ne soit pas spécifié, peut avoir 6 ou 8 cœurs Zen 2 avec leurs SMT respectifs de 3,95 GHz et 10-25 watts de consommation d’énergie, jusqu’à 4,25 GHz et 35-54 watts de consommation d’énergie dans son modèle le plus rapide.

A lire également  Les AMD Radeon RX 6750 XT et RX 6650 XT sont cotées en Europe pour 864 et 559 euros

En outre, la plate-forme sera équipée d’une RX 6000 basée sur Navi 23 avec 8 Go de VRAM. Sachant qu’il s’agit d’une plateforme pour voitures électriques et que la puissance graphique est de 10,1 TFLOPS (iGPU+dGPU), ce que vous aurez sous le capot est une RX 6600 de 7 nm avec 1792 Shaders, bien qu’un peu limitée, nous le supposons, en fréquences.

Jusqu’à 32 Go de RAM et un SSD

Il s’agit pratiquement d’un mini-PC personnalisé, puisqu’en plus de ce qui précède, il peut supporter jusqu’à 32 Go de LPDDR4X et un SSD de 512 Go (jusqu’à 1 TB). L’entreprise n’a pas voulu donner plus de détails à ce sujet, mais elle a commenté ce qui suit :

La base avec virtualisation Cloudpeak prend en charge les dernières interfaces de traitement graphique pour les plates-formes informatiques de bureau et le moteur Unreal Engine, leader mondial.

Cela est important car, lors de la présentation, des possibilités et des scénarios ont été montrés dans ce qui pourrait être considéré comme un cockpit immersif sur lequel on pourrait jouer à des jeux. De plus, il y aura des effets visuels en 3D grâce à cet ECARX Makalu et il supportera l’Epic Games Store.

Dans les premiers comparatifs proposés, cette plateforme est comparée à celles de Tesla et de Qualcomm, montrant une courbe de performance vraiment très verticale et bien supérieure à celle de la concurrence. ECARX Makalu sera disponible à partir de l’année prochaine dans les principales voitures électriques du marché, bien que l’entreprise n’ait pas fait de commentaires sur les marques qui sont intéressées à l’implémenter.

A lire également  AMD Ryzen 5 5600X multiplie par 4 les ventes de Ryzen 5 7600X