in

n’exclut pas d’augmenter le prix de sa Switch

Nintendo répond également à PlayStation : "Nous n'augmenterons pas les prix".

Lorsque Sony a annoncé la hausse du prix de la PlayStation 5, Microsoft et Nintendo ont accouru pour nous dire qu’ils n’augmenteraient pas les prix, mais il semble que la donne ait changé. Xbox a indiqué qu’elle pourrait augmenter les prix de ses consoles dès l’année prochaine. Ce faisant, elle a adopté une position populaire, mais compte tenu de la situation actuelle du marché, il serait logique d’augmenter les prix pour générer des revenus supplémentaires provenant de la vente de matériel de nouvelle génération lié à diverses augmentations de prix.

Le plus curieux, c’est que Nintendo a reconsidéré l’augmentation des prix. Dans ce cas particulier, la position n’est pas aussi défendable que celle de la Xbox, puisque nous parlons du fait que la console Swtich utilise un matériel pratiquement obsolète avec un processus de fabrication plutôt ambigu, et donc, beaucoup moins cher et plus accessible. Ainsi, il est curieux que Nintendo parle d’augmenter le prix d’une console qui a été lancée il y a cinq ans et demi.

Compte tenu de la chute des ventes de la Nintendo Switch, augmenter son prix n’est pas une mauvaise idée.

Il est intéressant de noter que cette information intervient dans la foulée des derniers résultats financiers de Nintendo. Dans celles-ci, la société a réduit de 9,8 % ses prévisions de ventes de consoles Switch pour l’année fiscale. Cela signifie qu’elle s’attend à vendre 19 millions de consoles, contre 21 millions pour l’exercice précédent.

La société a déclaré que son bénéfice d’exploitation était de 118,7 milliards de yens (809 millions de dollars) pour le trimestre clos en septembre. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 100,2 milliards de yens de la même période de l’année précédente. Mais en dessous de l’estimation du bénéfice de 117,6 milliards de yens. La société a revu à la hausse ses prévisions de revenu net pour l’année, en invoquant la faiblesse du yen comme raison principale. Malgré cela, elle a maintenu ses prévisions de bénéfice d’exploitation pour l’ensemble de l’année à 500 milliards de yens.

“Il est étrange que Nintendo ait réduit de 10 % ses prévisions de livraisons de Switch malgré un large consensus sur le fait que la pénurie de puces s’atténue”, a déclaré à Bloomberg Serkan Toto, analyste industriel basé à Tokyo. “Je m’attends à ce que le prochain trimestre soit un nouveau coup de maître pour Nintendo, en grande partie grâce au lancement du nouveau titre Pokemon la semaine prochaine.”

Suite à cela, Nintendo a indiqué qu’il pourrait réviser les prix de la Switch à l’avenir, indiquant un possible abandon de l’ancienne position de ne pas pouvoir augmenter les prix des produits lancés.

Les résultats financiers de Nintendo en détail

La société a clôturé le trimestre en vendant 6,68 millions de consoles, soit une baisse de 19,2 % par rapport à la même période de l’année précédente (8,28 millions). Parmi elles, 2,23 millions sont des Nintendo Switch (-65,2% des ventes), 3,53 millions sont avec écran OLED (+6 211,8%) et 920 000 unités de la Switch Lite (-49,5%). Dans le domaine des logiciels, 95,41 millions de jeux ont été vendus, soit une hausse de 1,6 % par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Les jeux les plus populaires ont été Splatoon 3 (7,9 millions d’exemplaires vendus), Nintendo Switch Sports (6,15 millions) et Mario Kart 8 Deluxe (3,07 millions). En dehors du Top 3, on trouve Kirby et la Terre oubliée (2,61 millions).