in

“les licenciements ne sont pas terminés”

"les licenciements ne sont pas terminés"

Bien que depuis le 10 janvier dernier Google ait annoncé le licenciement de plus d’un millier d’employés, le PDG de l’entreprise indique qu’il y aura davantage de licenciements tout au long de l’année 2024. Dès le matin, nous avons appris que la dernière division touchée par les licenciements était YouTube. Et c’est désormais Sundar Pichai, le PDG de Google, qui a indiqué que ces réductions d’effectifs se poursuivraient dans le temps.

“Nous avons des objectifs ambitieux et investirons dans nos grandes priorités cette année”, a déclaré Sundar Pichai à tous les employés de Google dans un e-mail. The Verge a indiqué que ce message avait été reçu par les salariés dans une note interne. “La réalité est que pour créer la capacité nécessaire à cet investissement, nous devons prendre des décisions difficiles.”

Matériel, publicité, ingénierie, cartes, recherche ou YouTube concernés par des licenciements en 2024

Ainsi, selon le PDG de Google, ces décisions difficiles ont entraîné des coupes dans tous les aspects. Du côté du matériel, l’entreprise a réduit ses effectifs pour les appareils mobiles Pixel, les appareils réseau Nest et les appareils portables Fitbit. Au niveau logiciel, les salariés se sont liés à l’assistant vocal Google Assistant. Il a été indiqué que la majorité des personnes de l’équipe liée à la réalité augmentée (AR) seraient également licenciées. De plus, des centaines d’employés étaient liés à l’équipe d’ingénierie centrale.

En quelques jours, ils ont également annoncé des centaines de licenciements liés à l’équipe de vente de publicité. Et ce matin, nous avons appris qu’au moins 100 employés accompagnant les créateurs de contenus sur YouTube allaient être licenciés. Après tout ce contexte, le PDG apparaît maintenant en indiquant qu’en 2024, on s’attend à ce que les effectifs continuent à être réduits. Il semble donc que 2024 ne commence pas comme une bonne année pour les salariés de l’entreprise. De nombreux rapports suggèrent que bon nombre de ces licenciements sont liés à l’utilisation de l’intelligence artificielle pour remplir ces fonctions.

Bien entendu, le PDG de Google minimise l’importance de l’annonce en indiquant que les licenciements toucheront beaucoup moins de personnes en 2024 qu’en 2023. Et bien qu’il cherche à alléger le poids des licenciements actuels, il a raison. Début 2024, le nombre d’employés avait déjà été multiplié par dix.

A lire également  les 10 premiers clients de puce coupent les commandes

Début 2023, Google a supprimé 12 000 emplois

Google annonce des licenciements pour janvier 2024

Nous connaissons désormais la raison de cette référence. Alors qu’actuellement on sait seulement qu’il y a plus de 1 000 personnes licenciées, en janvier 2023, 12 000 personnes avaient déjà été licenciées. Bien entendu, Google n’a jamais voulu donner de chiffre réel sur les licenciements. Nous ne savons donc pas si le chiffre est plus proche de 2 000 salariés licenciés, ou s’il est encore plus élevé.

“Ces suppressions de postes n’ont pas l’ampleur des réductions de l’année dernière et n’affecteront pas toutes les équipes”, a déclaré Sundar Pichai dans sa note. Il a fait référence au moment où Google a supprimé 12 000 emplois à la même époque l’année dernière. “Mais je sais qu’il est très difficile de voir des collègues et des équipes touchés.”

“Beaucoup de ces changements sont déjà annoncés, même si, pour être honnête, certaines équipes continueront à prendre des décisions spécifiques en matière d’allocation de ressources tout au long de l’année lorsque cela sera nécessaire, et certaines fonctions pourraient être affectées.”