in

Les joueurs échouent dans leur tentative de bloquer le rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Les joueurs échouent dans leur tentative de bloquer le rachat d'Activision-Blizzard par Microsoft

La tentative désespérée des joueurs de bloquer le rachat s’est retournée contre eux.

Toutes ces franchises, et bien d’autres encore, appartiendront à Xbox.

Les grands régulateurs ne sont pas les seuls à avoir tenté de bloquer l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft. Dans une tentative désespérée, certains joueurs ont également voulu saboter la fusion et empêcher le développeur de Call of Duty, Diablo et d’autres grandes franchises de rejoindre la société de Redmond. Cependant, comme prévu, n’ont pas non plus été couronnées de succès.

Elena Kagan, juge à la Cour suprême, a rejeté la demande d’urgence déposée samedi. Il s’agissait apparemment d’un effort désespéré pour arrêter l’achat, mais, comme la FTC, en vain. À l’époque, cette ordonnance indiquait qu’il y aurait un blocage temporaire jusqu’à ce que la FTC programme son appel. Cependant, cet appel a également été rejeté.

Pas d’obstacles à la conclusion du rachat d’Activision-Blizzard.

Très récemment, Microsoft a gagné le procès intenté par la FTC et a donc le feu vert pour racheter Activision-Blizzard sur le territoire américain. Cependant, il est vrai qu’une approbation est encore nécessaire, même si, comme nous l’avons dit, l’achat peut encore être conclu. L’organisme de réglementation qui n’a pas encore donné son feu vert est la CMA au Royaume-Uni.

Activision Blizzard se rapproche de l’intégration dans Xbox Game Studios

Alors qu’il devait rendre un verdict prochainement, la CMA a reporté sa décision au 29 août. Elle a confirmé qu’elle était disposée à examiner les nouvelles propositions de Microsoft afin de parvenir à un accord qui profite à toutes les parties. Pour simplifier encore les choses, Microsoft envisagerait de vendre certains droits de jeux en nuage au Royaume-Uni.

A lire également  L'Epic Games Store cessera bientôt de prendre en charge ces versions de Windows

En outre, il semble que Le concurrent direct de Microsoft a également jeté l’éponge et cédé au rachat. Sony a signé l’accord proposé par Microsoft il y a plusieurs mois pour que Call of Duty reste sur PlayStation une fois l’acquisition réalisée. Oui, vous avez bien lu, nous parlons bien de Call of Duty…. Sony n’a apparemment pas signé pour les autres grandes franchises d’Activision-Blizzard.

Il semble que l’objectif principal était de maintenir Call of Duty sur PlayStationCependant, il est du ressort de Microsoft de rendre toute autre saga exclusive une fois cette transaction officialisée. Ainsi, Diablo ou Overwatch peuvent faire partie de la Xbox et du PC, c’est-à-dire de l’écosystème de Microsoft.