in

Le portail PlayStation est en retard et interrompt l’expérience avec les jeux FPS

Le portail PlayStation est en retard et interrompt l'expérience avec les jeux FPS

Il y a quelques mois, des rumeurs ont commencé à émerger concernant une éventuelle console portable Sony. En voyant l’énorme succès de la PSP et le potentiel de la PS Vita (même si cela s’est soldé par un échec), de grandes attentes ont commencé à naître. Cependant, nous avons vu plus tard qu’il ne s’agissait pas vraiment d’une console, s’appelant d’abord Q-Lite, puis Project Q et enfin Portal. Ce PlayStation Portal est mis en vente aujourd’hui au prix de 199 $ et ses premières impressions ne sont pas bonnes, car il souffre même d’un décalage dans les jeux.

Lorsque nous avons commencé à parler du Projet Q et à révéler ses spécifications, nous avons vu qu’il s’agissait essentiellement d’une console de style contrôleur Wii U. Cela implique qu’il s’agit en réalité d’une tablette avec une manette pour pouvoir jouer à des jeux PS5 en streaming. Son écran de 8 pouces et sa résolution 1080p à 60 Hz se chargeront de nous montrer les jeux pendant que nous diffusons en Wi-Fi. Pour ce faire, la PS5 et le PlayStation Portal devront être connectés au même réseau Wi-Fi.

Le portail PlayStation ne sert qu’au streaming de jeux PS5 et pèse 530 grammes

Comme vous l’avez peut-être imaginé, il ne s’agit pas vraiment d’une console telle que nous la comprenons, il s’agit d’appareils capables de jouer à des jeux de manière autonome. Avec le PlayStation Portal, ce n’est pas le cas, car non seulement nous ne pouvons rien jouer, mais nous ne pouvons même pas utiliser YouTube ou Netflix. C’est essentiellement ce que nous disions, un écran avec une manette et une seule fonction : jouer à des jeux PS5 avec Remote Play. Il dispose d’une batterie de 4 370 mAh que l’on peut charger via USB-C, d’un ensemble de haut-parleurs stéréo et d’une prise casque 3,5 mm.

A lire également  G.SKILL Trident Z5 Royal, revue en espagnol

Il n’y a rien de plus à son cahier des charges, si ce n’est le fait que la manette avec laquelle nous jouerons est essentiellement une DualSense, mais adaptée au Portal. Nous perdons le corps central du contrôleur, mais conservons ses fonctions, notamment les déclencheurs adaptatifs et le retour haptique.

De plus, c’est une console assez lourde si l’on tient compte du fait qu’elle ne dispose pas de processeur et de graphiques ni d’un énorme système de refroidissement. À 530 grammes, il pèse 110 grammes de plus qu’un Switch OLED (420 grammes) et deux fois plus qu’un Switch Lite (277 grammes). À son tour, le Steam Deck OLED pèse 110 grammes de plus avec ses 640 grammes, mais bien sûr, il dispose d’un CPU et d’un GPU capables de lire presque tout ce qui est actuel.

Le streaming n’est pas parfait, il y a de la latence et ce n’est pas optimal pour les jeux d’action rapides

Maintenant que nous savons à quoi sert le portail PlayStation, il est temps de voir les premières impressions du streaming de jeux. Resident Evil 4, Armored Core VI Fires of Rubicon et Astro’s Playroom ont été testés ici, ainsi que d’autres comme Tony Hawk’s Pro Skater. L’expérience jouable est très similaire aux jeux en streaming de PS5 à PS4, PC, Android, iPhone et même Steam Deck avec Chiaki.

A lire également  dissipateur thermique pour processeurs 300W

Nous n’avons pas de surprises ici, puisque comme nous l’avons dit, le jeu est basé sur la transmission du jeu via Wi-Fi comme lorsque nous utilisons Remote Play, donc la latence existe. D’après ce qu’ils indiquent, les meilleurs jeux auxquels jouer en streaming sont les jeux solo qui ne nécessitent pas de réactions rapides. D’un autre côté, des jeux comme Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 sont à la limite considérés comme jouables avec le décalage du PlayStation Portal. On se demande vraiment si cela vaut la peine de dépenser les 219,99 euros qu’il coûte en Espagne.