in

Le pilote Linux supprime la limite de puissance de déverrouillage sur le GPU

Le pilote Linux supprime la limite de puissance de déverrouillage sur le GPU

AMD continue de promouvoir Linux comme jamais auparavant et est un fidèle défenseur de l’open source, comme nous le savons bien. A cette occasion et après les deux derniers revers auxquels l’entreprise a dû faire face, une nouvelle correction est arrivée pour mettre de l’ordre dans quelque chose qui posait des problèmes à cause de la “négligence” de quelques utilisateurs. Et, officiellement, le pilote AMD pour GPU sous Linux ne permettra pas un contrôle illimité de la limite de puissance de ce matériel.

Il peut sembler au premier abord que c’est quelque chose de controversé et peut-être négatif, mais ce n’est pas du tout le cas. Ce qu’AMD essaie de faire, c’est de mettre un peu d’ordre parmi tant de liberté, en la limitant à quelque chose qui a tout le sens du monde, et ce n’est rien d’autre que de mettre un plafond à la technologie, même si dans ce cas on pourrait plutôt parler de un étage.

Les différences entre Windows et Linux se réduisent

Pour comprendre ce que fait l’équipe rouge, il faut savoir ce qui pourrait être fait jusqu’à Linux 6.7 avec le matériel Radeon notamment et le driver fourni par Lisa Su. Comme nous pouvons le faire sous Windows de manière complètement transparente et normale, dans le pilote lui-même depuis quelques années, l’utilisateur, s’il le souhaite, a la possibilité d’ajuster la limite de puissance de sa carte graphique.

En d’autres termes, nous pouvons jouer avec la Power Limit et la réduire ou l’augmenter selon ce que nous recherchons, par exemple avec un overclock ou un underclock, jusqu’à une limite. Le jeu ici n’est pas de gagner en performances en overclockant, mais bien au contraire de réduire la consommation, l’énergie et la chaleur.

A lire également  La GeForce RTX 4060 commence à se vendre en dessous de son prix de vente conseillé

Les utilisateurs de Linux avaient un contrôle total via le pilote AMD pour leurs GPU où la limite de puissance n’était limitée qu’à la hausse, mais pas à la baisse, et cela, comme vous l’avez peut-être déjà imaginé, est un problème.

AMD limite le contrôle de la limite de puissance du GPU sous Linux via son pilote

Limite de puissance AMD-GPU

Que s’est-il passé jusqu’à Linux 6.7 ? Eh bien, l’utilisateur pourrait réduire ladite limite de puissance en dessous des SKU du BIOS, ce qui, en termes de sécurité, implique d’éventuels dommages matériels, des problèmes au minimum et, en fin de compte, un mal de tête pour comprendre ce qui a échoué de la part du fabricant de la carte graphique si elle arrive sous garantie. .

Il est aussi mauvais d’élever le PL au-dessus des niveaux fixés que de l’élever en dessous. Par conséquent, AMD a pris des mesures dans son pilote pour Linux et ne permet plus à ses GPU d’avoir une limite de puissance inférieure à celle spécifiée dans chaque BIOS, fournie par le fabricant de la carte.

Como sabemos, las SKU pueden ser las que usa AMD en sus modelos MBA (Made By AMD, modelos reference para que nos entendamos) o las que crean los fabricantes gracias al software que les proporcionan los rojos, algo que sí que se respeta en Windows , par exemple.

A lire également  La NVIDIA GeForce RTX 4090 est déjà prise en charge dans AIDA64

Pour cette raison, AMD égalisera les possibilités entre les deux OS afin d’éviter d’endommager leur matériel car certains utilisateurs ont baissé le PL en dessous du minimum, et certains modèles ont fini par être endommagés. Donc désormais, le PL sera suivi selon les spécifications de la carte graphique dans ses SKU en vBIOS et non selon le Kernel Linux, à commencer par le 6.7 et le futur driver AMD qui limitera la limite de puissance du GPU. Soyez les bienvenus.