in

Google annonce des centaines de licenciements pour la deuxième année consécutive

Google annonce des centaines de licenciements pour la deuxième année consécutive

Google (Alphabet Inc.) a annoncé hier après-midi qu’elle allait licencier des centaines d’employés, affectant un grand nombre de divisions. À cela s’ajoute le fait que les cofondateurs des montres Fitbit, James Park et Eric Friedman, quitteront également l’entreprise.

Pour commencer, Google a annoncé que rien que dans son unité Voice Assistant, il licencierait des centaines de personnes. De plus, des centaines d’autres employés sont liés à l’équipe matérielle responsable des appareils Pixel, Nest et Fitbit. Comme si cela ne suffisait pas, Google licenciera la plupart des membres de l’équipe liée à la réalité augmentée (RA). Pour mettre fin aux licenciements, des centaines d’employés de l’équipe d’ingénierie de base perdront leur emploi.

Google boucle sa ceinture, abandonnant le métier des assistants virtuels et mobiles ?

Si l’entreprise a licencié des centaines d’employés liés à son assistant vocal, ainsi que l’équipe de matériel d’enceintes intelligentes, il semble que cela implique qu’elle pourrait abandonner ledit marché. Alexa est le leader incontesté du secteur, sans compter que Google Assistant est l’un des assistants les plus pauvres actuellement disponibles sur le marché.

D’autre part, Google a racheté la société de suivi de la santé et de la condition physique Fitbit pour 2,1 milliards de dollars en 2021. Il n’a pas fallu longtemps pour que l’entreprise laisse tomber la guillotine. Dans tous les cas, le nombre d’employés dans chaque division est inconnu. De cette façon, vous ne pouvez pas savoir avec certitude s’il s’agit d’une coupure qui vous serre la ceinture ou si elle tue ces unités. La division mobile de Google Pixel n’est pas non plus à l’abri de ces licenciements, même si l’on ne peut pas estimer quel pourcentage d’employés quitteront cette division.

A lire également  problèmes pour ouvrir vos programmes avec d'anciens processeurs

Deuxième année consécutive que Google annonce des licenciements

Google licencie des travailleurs de l'IA

Pour référence, il y a exactement un an, Alphabet a annoncé son intention de supprimer 12 000 emplois, soit l’équivalent de 6 % de sa main-d’œuvre mondiale. En septembre 2023, Alphabet comptait 182 381 employés dans le monde.

« Tout au long du second semestre 2023, plusieurs de nos équipes ont apporté des changements pour être plus efficaces et mieux travailler, et pour aligner leurs ressources sur leurs plus hautes priorités en matière de produits. Certaines équipes continuent de procéder à ce type de changements organisationnels, y compris la suppression de certains rôles à l’échelle mondiale. “, a déclaré un porte-parole de Google à Reuters dans un communiqué.

Il faut également prendre en compte que la réorganisation de certaines équipes intervient à un moment où des entreprises comme Microsoft et Google parient sur l’adoption croissante de la technologie d’Intelligence Artificielle générative après le succès de ChatGPT. Il est assez intéressant de le mentionner, car « curieusement », ces licenciements interviennent à un moment où les entreprises se remettent de la gueule de bois laissée par le consumérisme technologique pendant le COVID, qui a conduit à des années de sécheresse.

Ces licenciements permettront d’ajuster les dépenses de l’entreprise, sans savoir si AI servira réellement à remplacer une partie de ces salariés. Cela n’aide pas non plus que nous ayons clôturé 2023 en sachant que Google licencierait 30 000 employés grâce aux progrès de l’IA.

A lire également  Cooler Master et PNY lanceront un RTX 4090 TOP avec les fans de Mobius