in

BMG-G10 devrait correspondre à la RTX 4080, mais se comporte comme la RTX 4070

BMG-G10 devrait correspondre à la RTX 4080, mais se comporte comme la RTX 4070

L’architecture Battlemage est très prometteuse. Les attentes sont peut-être trop élevées, car bien qu’Intel n’ait pas officiellement reconnu qu’Alchemist avait un problème matériel, le fait est que les performances n’ont jamais été ce qu’elles devraient être. Et oui, les pilotes ont peaufiné et amélioré les performances globales, mais même ainsi, elles n’ont pas encore atteint le point où elles peuvent rivaliser avec AMD et NVIDIA. Ainsi, après avoir appris de ses erreurs, Koduri ayant quitté la société, les espoirs des fidèles d’Intel reposent sur Battlemage, mais…. Il semble également qu’il y ait des problèmes, au moins dans la puce TOP BMG-G10, car elle ne sera pas capable de rivaliser avec une RTX 4080.

Au moins, Intel ne sera pas en mesure d’atteindre ses objectifs, qui ont déjà fait l’objet de fuites à l’époque. Ce qui est curieux, c’est que, bien qu’une année se soit écoulée, ni la feuille de route ni les objectifs n’ont changé, c’est-à-dire que le plan et les objectifs restent les mêmes. C’est pourquoi il est inquiétant d’entendre qu’ils ont des problèmes, et vu la période de l’année, c’est inquiétant d’entendre qu’ils ont des problèmes.

La carte Intel BMG-G10 n’atteindra-t-elle pas les performances attendues, à savoir approcher ou dépasser la RTX 4090 ?

Intel est en retard sur les GPU, nous le savons tous, c’est là pour rester, bien que cela ait été remis en question à plusieurs reprises, et bien que le pari soit toujours d’actualité, il ne semble pas être sans problèmes. Ce qui devrait être un bond en avant pour le moment semble être un “feu follet”.

A lire également  une autre console portable équipée d'un APU AMD Ryzen 7 7840U

Les dernières informations nous le confirment. Comme nous l’avons dit, l’objectif pour le nouveau GPU Arc avec BMG-G10 à l’intérieur est fixé à la RTX 4080 16GB, et c’est en soi un gros problème. Les raisons sont simples : Intel devrait être à plus de +50% pour rattraper l’option de NVIDIA, ce qui dans un saut de génération avec un temps de développement aussi court est vraiment complexe si l’on y réfléchit.

De plus, ils seraient très proches en termes de nœuds de lithographie, car NVIDIA utilise le 4N de TSMC, et Intel utilisera le N4 qu’il partagera avec AMD, également de la part du Taïwanais.

Premières spécifications du BMG-G10 pour le nouvel Arc A870/B870

La puce est conçue et en cours de test, d’où l’information il y a quelques jours sur le fait qu’elle a été repérée et que l’on sait où elle va. Pour l’instant, elle intègre pas moins de 56 Xe Cores, ce qui nous donne un total de 7 168 Shaders, qui tournent actuellement à 3 GHz. Elle est accompagnée de 16 Go de GDDR6 couplés à un bus 256 bits et, fait amusant, d’un énorme cache L2.

A lire également  Le pilote Linux supprime la limite de puissance de déverrouillage sur le GPU

Selon la fuite, et contrairement au ratio Shader/L2 actuel, la BMG-G10 disposerait de 112 à 116 Mo, soit bien plus qu’une RTX 4090, par exemple. En faisant des calculs simples et en gardant le même ratio que l’Alchemist, cette puce devrait passer de 16 Mo de L2 à 28 Mo.

Intel-Roadmap-GPU-Arc-until-2024

Ce que nous allons donc voir, c’est un changement d’architecture vraiment brutal qui augmentera considérablement les performances et vous permettra de ne pas avoir un bus plus grand, très similaire à ce que NVIDIA a fait dans sa gamme, ou AMD pour les deux dernières générations.

Enfin, rappelons qu’ils seront présentés, en théorie et si les rumeurs sont correctes, au premier trimestre de l’année prochaine, et arriveront sur le marché au début du deuxième trimestre 2024. On a le temps de corriger les problèmes, mais pas trop, car entre une RTX 4080 comme objectif et une RTX 4070 ou RTX 4070 Ti comme réalité actuelle, il y a un écart vraiment important de près de 20%, ce qui n’est pas acceptable.