in

Analyse de TMNT : La collection Cowabunga

TMNT: The cowabunga collection

Je pense que l’année 2022 sera considérée comme “l’année” des Tortues Ninja dans les jeux vidéo à un moment donné dans le futur. TMNT : The Cowabunga Collection est le deuxième titre des personnages créés par Peter Laird et Kevin Eastman à arriver sur les consoles à quelques mois d’intervalle, le premier étant l’excellent TMNT : Shredder’s Revenge.

La différence entre les deux jeux est que Shredder’s Revenge est une nouvelle production au format rétro pixel, tandis que The Cowabunga Collection est une compilation du meilleur de l’ancien catalogue Konami, dont beaucoup de nos lecteurs n’ont peut-être jamais entendu parler, mais dont le logo garantissait une qualité absolue. Le travail accompli par la société japonaise avec la franchise des Tortues Ninja est particulièrement remarquable, notamment avec les jeux d’arcade, des beat ’em ups auxquels les enfants des années 80 et 90 ne pouvaient s’arrêter de jouer, et qu’ils pouvaient faire en coopération avec jusqu’à trois autres amis.

Finalement, Konami a perdu la licence des célèbres Tortues nommées d’après des peintres de la Renaissance et plusieurs autres sociétés se sont disputées le contrôle de la franchise en publiant des titres de qualité variable, mais la vérité est que tout enfant qui était contemporain de l’âge d’or de ces personnages new-yorkais citera les titres sur la NES, la SNES, la Mega Drive et, surtout, et je peux parier qu’ils le feront avec un sourire sur le visage, la même expression que celle qui a traversé mon visage lorsque j’ai allumé ma Xbox Series S et que j’ai entendu l’inoubliable générique de la série télévisée de 1987, et qui est restée figée comme si elle était sculptée dans une statue alors que je faisais défiler chacun des titres inclus dans cette collection.

TMNT : La collection cowabunga

Dans cette compilation, nous aurons à notre disposition des titres NES tels que TMNT, TMNT 2 : The Arcade Game, TMNT 3 : The Manhattan Project et le peu connu TMNT : Tournament Fighters. Pour la 16-bit de Nintendo, nous aurons une autre version de TMNT : Tournament Fighters et le spectaculaire TMNT IV : Turtles in Time. La console portable noire et blanche de Big N apporte les trois titres de l’IP qui ont vu leur arrivée sur la console : TMNT : Fall of the Foot Clan, TMNT II : Back from the Sewers et TMNT III : Radical Rescue. Peut-être un peu tard dans le cycle de vie de la console, mais toujours à temps, Konami a sorti pour la Sega Mega Drive/Genesis le brillant TMNT : The Hyperstone Heist et une autre version de TMNT : Tournament Fighters qui sont également présentés ici. Les joyaux de la couronne sont sans aucun doute les TMNT d’arcade et TMNT : Turtles in Time, même si certaines de leurs musiques ne sont pas les originales.

Dans cette revue, je retourne à mon enfance, je suis sûr que vous retournerez à la vôtre ou peut-être embarquerez-vous simplement pour un voyage dans le temps vers des moments que vous n’avez jamais vécus, mais je vous promets que ce sera un voyage amusant, car chacun de ces titres que nous aurons dans cette compilation, mérite d’être joué et n’a pas de date d’expiration. Comme tous les grands classiques.

Section technique

L’important, c’est de comprendre ce que vous obtenez en vous procurant cette collection, et je pense que c’est la clé. TMNT : The Cowabunga Collection est une sorte d’hommage que Konami se rend à lui-même, et qui lui convient merveilleusement bien. Il n’y a pas de jeux remastérisés ici, mais cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’un copier-coller ; laissez-moi vous expliquer. D’un point de vue visuel, nous n’aurons pas d’améliorations notables, et ce n’est pas l’intention derrière ce titre. Ici, nous pourrons rejouer ces grands classiques de la tortue sur nos écrans haute résolution, une conversion très bien réalisée qui est aidée par des cadres afin que les proportions de l’image soient maintenues. La vérité est que nous pouvons également choisir de jouer notre titre préféré en écran étiré ou sans les cadres, ce qui est laissé à la préférence du joueur.

Lorsque le jeu a été annoncé, j’étais curieux de savoir à quoi ressembleraient les jeux de la NES et surtout de la Game Boy à une résolution plus élevée, et la vérité est que le résultat m’a laissé plus que satisfait. En fait, il était très agréable de revoir les jeux de la console portable 3 bits de Nintendo sur grand écran, même si j’aurais aimé avoir la possibilité de profiter de ces jeux en couleur, avec un filtre Game Boy Color.

TMNT : La collection cowabunga

Comme aucun aspect graphique ou performance n’a été retouché, les jeux présentent les mêmes problèmes qu’à l’origine, c’est-à-dire des ralentissements ou des scintillements dans les jeux NES/Game Boy lorsqu’il y a beaucoup d’ennemis à l’écran ou dans le défilement de l’écran lorsqu’on avance, ce que beaucoup peuvent considérer avec un certain dédain mais qui ne me dérange pas du tout.

Les menus sont très bien faits et c’est un plaisir de les faire défiler, on sent que les développeurs ont pensé spécifiquement aux fans des Tortues Ninja lorsqu’ils ont abordé le projet et ont pris la peine de choyer la production. La preuve en est que dès le début, on peut entendre la mélodie d’intro de la série originale de 1987 et qu’ensuite on peut profiter des différentes chansons de tous les jeux avec un visuel sur cassettes qui fait vraiment plaisir où que l’on se trouve.

TMNT : La collection cowabunga

Les menus de navigation, les guides et les options sont localisés en anglais, mais les jeux sont toujours dans leur langue d’origine. C’est quelque chose que j’aurais aimé voir mis à jour, je comprends que cela aurait peut-être coûté un peu plus cher de modifier la rom de chaque jeu, mais je pense que cela aurait été un bon geste compte tenu de l’importance que la localisation a acquise de nos jours, quelque chose qui était presque impensable à l’époque où les jeux qui composent cette compilation sont sortis.

Un autre point intéressant pour ceux qui aiment ces détails (j’espère que je ne suis pas le seul) est que dans chaque jeu, nous aurons la possibilité de choisir entre la version américaine et japonaise du titre, ce qui fait varier non seulement la langue à l’écran mais aussi certains détails comme l’illustration de la couverture et même certains mouvements ou astuces dans chaque épisode.

TMNT : La collection cowabunga

Gameplay

Faire revivre les classiques dans les temps modernes nécessite toujours certaines concessions qui font que les titres s’adaptent à l’époque, c’est ainsi que dans The Cowabunga Collection nous aurons quelques fonctions actualisées à ces jours, par exemple, nous aurons la possibilité de sauvegarder notre jeu pour reprendre le jeu à partir de là où il a été abandonné, rembobiner le gameplay et même accéder à certains guides divisés par titre pour apprendre différents avantages.

Ce détail des guides, accessibles depuis le menu pause, est exceptionnel non seulement pour les données qu’il fournit mais aussi parce qu’ils sont conçus comme les magazines de jeux vidéo d’antan. Quiconque a tenu un Hobby Consolas, Todo Sega, Club Nintendo ou Action Games et voit ces publications comprendra rapidement de quoi je parle.

Les jeux qui offraient cette possibilité à l’origine peuvent être appréciés par deux ou plusieurs joueurs, même en ligne, en créant ou en rejoignant une partie. Comme nous avons accédé au jeu avant sa sortie, et bien que les serveurs soient déjà opérationnels, je n’ai pas été en mesure de trouver un jeu pour tester la vitesse de l’appariement, mais la possibilité est et sera sans aucun doute l’une des plus grandes attractions pour les fans qui ont apprécié les jeux d’arcade.

TMNT : La collection cowabunga

Parmi les modes disponibles, la “Tanière des tortues” est le menu où les fans se sentiront le plus représentés en dehors des jeux eux-mêmes. C’est parce que chacune des sections est faite sur mesure pour ces joueurs. Ici, nous pouvons accéder aux images et aux données de chaque saison de la série des Tortues Ninja, des séries classiques de 1987 et 2003 à la nouvelle série Nickelodeon. Comme si cela ne suffisait pas, nous pouvons profiter des musiques de tous les jeux, explorer les bandes dessinées de Mirage Studios, voir quelques croquis et documents de développement de certains des jeux qui composent la compilation et accéder à toutes les couvertures, les dos de couverture et les manuels de tous les titres qui sont inclus.

Alors que le mix produit par Konami est dominé par les beat’em ups, la compilation japonaise est un assortiment de genres puisqu’elle présente le platformer NES TMNT, auquel je vous suggère de donner une chance malgré ce qui a été dit sur le jeu sur diverses chaînes Youtube de peu de sapience et de beaucoup de répétitions, et TMNT : Tournament Fighters dans ses trois versions, qui est un jeu de combat traditionnel qui, même s’il ne parvient jamais à rivaliser avec un Street Fighter ou un jeu SNK, peut être très divertissant, surtout pour les fans des Tortues.

TMNT : La collection cowabunga

Durée

Il s’agit d’une compilation de pas plus et pas moins de 13 jeux de différents types dont la difficulté n’est pas faible pour la plupart et qui demandent de l’adresse pour les terminer, malgré l’aide, vous pouvez donc calculer entre 2 et 3 heures pour terminer chaque jeu, sans compter les différents chemins que vous pouvez prendre avec les différents personnages dans TMNT : Tournament Fighters, vous savez donc que vous n’aurez pas beaucoup de temps pour vous ennuyer le moins du monde.

TMNT : La collection cowabunga

Conclusion

Une ode à la qualité Konami et à l’héritage des Tortues Ninja. TMNT : The Cowabunga Collection est le rêve presque impossible de tous les fans de la propriété intellectuelle qui s’est finalement réalisé, au moment où l’on s’y attendait le moins, avec un mouvement stratégique qui semble provenir de la Dimension X de Krang elle-même. C’est peut-être un bon signe que Konami commence à se réveiller, que la société qui a su gagner tant de pièces dans les salles d’arcade et tant d’heures sur les consoles, revient. Du moins, je choisis de le croire.

Si vous êtes un fan des Tortues Ninja et que vous avez vécu cette époque où vous ne pouviez pas regarder votre chambre sans voir un objet des héros à carapace, ce jeu est fait pour vous, n’hésitez pas une seconde à vous le procurer.

TMNT : La collection cowabunga